Alimentation ménagère


Alimentation ménagère pour chien




Pourquoi est ce que je me suis mise à l’alimentation ménagère ?

Pensant au bien être de mes chiens, je me suis penchée de plus près sur leur alimentation. Dans un premier temps j’ai cherché à en connaitre plus sur la liste des ingrédients qui composaient leurs croquettes ; j’ai vu tout un tas de trucs louches comme « cendres, sous produits animaux ». C’est alors que je me suis intéressée à des croquettes plus naturelles.

Puis toujours en me documentant sur l’alimentation du chien. Je me suis aperçu que les croquettes étaient composées à 80% de céréales. Les 20% de viandes restants n’étaient que des sous produits animaux. J’entends par là des carcasses de volailles, des plumes ou encore des becs, pattes et cou pour des croquettes dites à la volaille.

Si on enlève à tout cela l’eau, il ne vous reste plus que 7/8% de viande. Or un chien est un CARNIVORE … Il y avait donc un petit souci ! Izzie étant sensible au niveau digestif. Il était très compliqué de lui trouver LA croquette, la bonne, celle qu’elle digèrerait bien. C’est pourquoi je me suis documentée sur la ration ménagère.

alimentation ménagère

 

La ration ménagère c’est quoi ?

C’est une manière de nourrir son chien en composant ses repas en fonction de ses besoins nutritionnels journaliers.

Cette ration se compose grosso modo 1/3 glucides, 1/3 protéines, 1/3 lipides à nuancer et à adapter en fonction de l’âge du chien. Ainsi pour un chiot les doses seront plutôt réparties comme suit, deux parts de viande et une part de céréales et légumes.  Il faut penser à ajouter des lipides et des compléments alimentaires, le Pet-Phos en est un assez complet ; vous choisirez le rapport Ca/P=1,5 pour un chien adulte en bonne santé et le Ca/P=2 pour un chiot en croissance ou une chienne gestante, allaitante.

Personnellement je fais moi-même ma propre poudre de vie bio à partir d’éléments riches en vitamines, oligo-éléments, minéraux etc …

 

Les composants :

composants– La viande : Elle doit être d’assez bonne qualité. Donc On évitera les morceaux dits pour animaux car trop riches en tendons et en matières grasses et on préfèrera les viandes maigres. On peut la donner cuite ou crue, tout dépend des préférences. Si elle est donnée cuite, on la cuira à l’eau et non dans de la matière grasse. On la servira pas trop cuite car sinon elle perdra tous ses nutriments et vitamines. On se méfiera des abats (cœur, foie) qui concentrent les toxiques ingérées par les ruminants.

– Le poisson : A l’inverse de la viande il faut le faire bien cuire. Le colin, le cabillaud et les filets de soles (pour les jours de fêtes !) sont des poissons qui sont vite cuits et forts digestes. On peut également donner des poissons plus gras tels que le saumon, le thon ou encore les sardines à l’huile en boite. Mais attention à ne pas en faire une habitude surtout à cause de leur haute teneur lipidique. Bien entendu si l’on utilise des miettes de thon en boites ou des sardines à l’huile on ne rajoutera pas de lipides à la ration.

– L’œuf : Un ou plusieurs œufs, selon le poids de votre chien. Cela peut venir de temps en temps substituer la viande ou le poisson. Pour ce qui est de la cuisson, on le servira soit « à la coque » soit dur car si le jaune peut être consommé cru, le blanc lui serait indigeste à votre toutou.

L’œuf de caille est un met apprécié par les chiens et peut être ajouté dans une ration ménagère à base de viande sans soucis.

– Les céréales : On peut ou non introduire des céréales à la ration ménagère du chien en fonction de ses habitudes alimentaires et de ses préférences. On les fera bien cuire car l’amidon qu’elles contiennent doit être bien cuit pour être digeste pour Toutou. Varier entre pâtes, blé, riz, semoule, flocons de maïs, flocons d’épeautre. On préférera les céréales à base de farine de blé complète ou semi complète, toujours pour une question de digestibilité.

La suite :

– Les légumes : Parmi les plus utilisés, on compte la carotte, les haricots verts, les brocolis, la courgette, les épinards. Pour les carottes, la courgette et les épinards on peut très bien les servir crus comme cuits.

– Les huiles : Pour ce qui est des huiles, on mettra approximativement deux cuillères à café pour 10 kg de poids dans la ration journalière. On peut varier les différentes huiles, huile d’olive, huile de lin ou de pépins de raisins pour la beauté du poil, huile de poisson également (on préfèrera l’huile de saumon à l’huile de foie de morue). Ce sont des huiles riches en oméga 3 et 6 de ce fait, elles sont intéressantes si votre chien à des problèmes articulaires.

Personnellement j’aime mettre 1 cuillère à café d’huile de pépins de raisins et 1 cuillère à café d’huile de poisson dans la gamelle d’Izzie qui a de l’arthrose aux genoux.

– Les compléments minéraux vitaminés : Vous opterez soit pour des compléments alimentaires complets adaptés à l’hygiène de vie de votre chien. Sous les conseils de votre vétérinaire, soit pour des compléments alimentaires à faire vous-même. Je vous invite à aller consulter ma recette de poudre de vie.

On peut également donner par cure de la spiruline ou de la chlorella. A raison de 300 à 500 mg par jour et par tranche de 10 Kg de poids.

 

Les doses pour Izzie :

Les doses qui suivent ont été calculées pour Izzie en fonction de son âge, son mode de vie, sa race qui du fait de sa musculature a besoin de d’avantages de protéines.

Dans sa gamelle je lui mets donc :

  • 205g de viande ou 170g de viande + 1oeuf ou 245g de cœurs/foies de volailles
  • Soit A ou soit B :
    • A= 155g de légumes (Haricots verts, carottes, brocolis)
    • B = 255g de légumes (Courgettes, champignons, aubergines)
  • 85g de féculents ou 350g de pomme de terre (cuites et écrasées, pour les jours de fêtes !)
  • 2 cuillères à café de poudre de vie + 5g de poudre de moule verte (pour son arthrose).
  • Huiles : Je varie mais le plus souvent on est sur 1 cuillère à café d’huile de pépins de raisins BIO + 1 cuillère à café de d’huile de saumon BIO.

 

Les doses pour Lover :

Pour Lover, j’avais commencé à le mettre dès ces trois mois à la ration ménagère. Ca lui a bien profité jusqu’à ces cinq mois où j’ai remarqué que sa courbe de croissance chutait. Après en avoir parlé avec son vétérinaire. Je suis repartie sur des croquettes complètes qui étaient plus adaptées à sa croissance.

La ration ménagère est d’autant plus compliquée à réaliser pour un chiot. Car il faut sans cesse recalculer ses besoins journaliers nécessaires en fonction de son poids qui évolue non stop en croissance.

Enfin ne culpabilisez pas si un jour où vous êtes pressé ou quand vous partez en vacances. Vous servez une gamelle de croquettes à votre chien. Elles seront toutes aussi complètes d’un point de vue vitamines, minéraux etc … Et ça lui fera plaisir de se faire de temps en temps ce que j’appelle un « Macdo pour chiens » !

Des bons petits plats pour votre chien :

 

Découvrez-les en cliquant sur les images.

alimentation ménagèreration ménagère porc